ÉCO-
RESPONSABILITÉ

  • Un projet conçu de façon à faciliter le transport actif.
  • Création de 10 nouveaux kilomètres de pistes cyclables.
  • Un aménagement urbain conçu pour prioriser les piétons et leur sécurité.
  • Un projet proposant la construction d’édifices en fonction des principes du développement durable.
  • Un projet qui assure la gestion de l’ensemble des eaux pluviales à même le site.
  • Un projet qui assure la protection des milieux naturels boisés et des milieux humides propres à la faune et à la flore sur le site.

Un habitat naturel protégé dont tous peuvent profiter

Cap-Nature Pierrefonds-Ouest longe le plus grand habitat naturel protégé sur l'Île de Montréal :  l'écoterritoire de l'écocorridor forestier de Rivière à l’Orme, une zone de plus de 1 000 hectares ayant une superficie plus de quatre fois plus grande que celle du parc du Mont-Royal.
 

Cette zone présente divers écosystèmes, dont des îlots de forêts, des prairies, des jachères, des marécages, deux étangs et deux ruisseaux. Ces milieux naturels abritent plusieurs espèces végétales rares et une multitude d'espèces animales.
 

Canards Illimités, un organisme à but non lucratif œuvrant pour la préservation de la faune a planifié d'améliorer les milieux humides qui seront ensuite gérés par la Ville.
 

Tous les citoyens venant du quartier ou d'ailleurs pourront effectuer différentes activités en empruntant un réseau de sentiers multifonctionnels balisés qui favorise le transport actif et la découverte des milieux naturels.
 

Un projet de préservation de l’environnement viable.

De nombreuses études gouvernementales menées par la Ville de Montréal, le gouvernement provincial et plusieurs experts ont démontré que l'habitat protégé englobe une diversité d'espèces végétales et fauniques qui assureront leur survie et pérennité pour les générations à venir. À cette fin, le projet Cap-Nature Pierrefonds-Ouest devra être autorisé en vertu de la Loi sur la qualité de l'environnement du Québec